Un peu d'histoire

La mosquée de Persan, AL Ikhlass الإخلاص sise au 71 Av Gaston Vermeire à Persan est le fruit de travail respectueux d’un groupe de croyants musulmans du canton.

L’histoire commence par la volonté des fidèles engagés de disposer d’un lieu de pratique de culte digne pour
pratique religieuse pour les musulmans de Persan et de ses villes voisines, dans le
cadre d’une ville ayant une bonne tradition ouvrière derrière elle.

Le noyau de cette mosquée a été créé au sein du foyer des travailleurs
(Anciennnement AFTAM) situé sur la rue Jean Catelas qui mène vers
Bernes-Sur-Oise.

La population musulmane étant grandissante dans la région, il était donc
impossibe de continuer de pratiquer le culte dans une salle aussi étroite que
celle mise à disposition par la direction du foyer AFTAM. Un groupe de fidèles
avec à leur tête le cheick Miloud ont donc vu l’utilité de mener une reflexion
sur l’acquisition d’un lieu de culte digne de ce nom. Tout en pensant au respect
de la législation en vigueur et ses normes de sécurité et d’accueil. Dès le
départ, le projet a été pensé pour pouvoir accueillir également d’autres
activité sociales, éductives, d’entraide et qui offre un lieu de recontre pour
les compagnons de la foi.

Lancement de la collecte de fond

La région étant partie intégrate de la France ouvriere, avec la désindustrialisation, plusieurs locaux se sont libérés et étaient mis en vente par leurs propriètaires. Malgré plusieurs projets avortés, un groupe de fidèles a lancé une reflexion sur :

Les premières collectes se sont donc organisées avec :

Tous ces élements constituent une très belle histoire à raconter, qui résume la disponibilité, l’esprit combatif et 

Achat et ouverture au public

Les locaux actuels de la mosquée de Persan appartenaient à une ancienne fabrique de tissus artisanaux. A la fin de l’activité ils ont été cédés à l’association Cultuelle des Musulmans de Persan. A l’issue de cet achat, des travaux d’aménagements ont eux lieu pour :

Ainsi, tous les élements répondants aux normes d’accueil du pulic ont été accompli afin de procéder  de la législation en vigueur, sans laquelle la commission de sécurité ne pouvait donner suite favorable pour l’accueil du public.

L’aménagement des locaux étaient provisoire et ne permettaient pas de tirer profit de l’ensemble des espaces disponibles dans les locaux fonciers.

Une réflexion a été donc menée pour étudier l’ensemble des aspects liées à un projet d’aménagement en vue de transformation en locaux de mosquée.